RECOLLECTION DES AGENTS PASTORAUX DU DIOCESE DE SAINT-LOUIS

Rassemblement de tous les agents pastoraux en vue d’une journée de ressourcement spirituel pour le démarrage de l’année pastorale 2020-2021.

Cette année 2020, la traditionnelle rencontre de Savoigne a revêtu un cachet particulier. Une récollection de tous les agents pastoraux a été organisée en lieu et place des réunions annuelles, qui se tenaient au début de chaque année pastorale. L’Evêque de Saint-Louis, Monseigneur Ernest SAMBOU y a pris part. Le thème de la  récollection s’articulait comme suit : « La Mission AD GENTES. OSER EVANGELISER LES NON BAPTISES « Baptisés et envoyés : sûrs de l’amour de Dieu et forts de notre foi, annonçons l’Evangile aux non baptisés ». Il s’agit là d’un thème qui s’inscrit dans la logique de la stratégie et du plan pastoral que l’évêque de Saint-Louis a retenu pour plus d’efficacité de la pastorale d’ensemble dans son diocèse. Le prédicateur a été le Frère Gilles Raoul SOGLO, de la Congrégation des frères dominicains, en mission dans le diocèse de Saint-Louis.

L’ouverture de la récollection a été faite par son Excellence Monseigneur Ernest par un temps de prière, rythmé par la récitation du milieu du jour. Et, à l’entame de sa communication, le Frère Giles SOGLO, Dominicain a d’abord abordé le thème de la récollection par le rappel de certaines notions saillantes inhérentes à l’Evangélisation des non-baptisés.

Dieu, source de l’évangélisation : Cependant, il a rappelé que c’est Dieu qui est la source de l’Evangélisation, précisant qu’il y a une seule mission, celle du Christ, et tous les agents pastoraux y travaillent de manières différentes. Il précise que l’évangélisation AD GENTES n’est pas une œuvre des hommes. Assurément ! Elle est l’œuvre de Dieu, qui a choisi librement et avec sa grâce des hommes et des femmes pour évangéliser pour son Peuple. Car Dieu est toujours à la recherche de l’homme.

Osez Evangéliser : En poursuivant sa communication, le révérend frère Jules SOGLO a édifié les agents pastoraux sur un point intéressant qu’il a lui-même intitulé comme suit : « osez la mission d’évangélisation ». A en croire au frère Giles : « Il faut oser la mission. Car nous sommes Eglise. Selon ce dernier, il y a lieu de rendre grâce à Dieu de l’élection de chaque agent pastoral comme disciples du Christ et missionnaires. C’est en ce sens qu’il stipule : « Dieu nous demande de faire Eglise, d’être Eglise ». Il a rappelé également que les ouvriers apostoliques ou les agents pastoraux ne sont pas des fonctionnaires de l’Evangile, invitant ces derniers à revêtir et à éprouver les mêmes sentiments que le Christ Jésus a revêtu durant tout son ministère apostolique et missionnaire su terre.

Symbolisme de la Lumière : Il a aussi fait mention du symbolisme de la lumière considérant les agents pastoraux comme étant la lumière qui doit briller dans le monde, pour traduire concrètement le témoignage authentique de l’évangélisation. Le témoignage évangélique et missionnaire doit s’exprimer par une vie de solidarité, qui doit systématiquement être vécu par tous les agents pastoraux. Cette solidarité ne peut être consolidée que par une connaissance approfondie du Christ en vue d’une croissance spirituelle d’une part ; et par un enracinement progressif dans l’Amour du Christ, d’autre part. Car selon le frère Giles, l’Eglise, sacrement pour le monde, est le signe visible et efficace de l’Amour de Dieu pour le monde. Pour donner plus de pertinence au symbolisme de la lumière qu’il a emprunté de la Bible, il a rappelé que « tous les agents pastoraux sont Lumière du Monde ». Et cette lumière leur vient de la grâce baptismale. Une lumière qui ne peut être cachée. Cependant « la mission n’est pas d’abord pour faire des choses. Tant que nous répondons fidèlement au message de Dieu, nous sommes entrain d’évangéliser » a-t-il dit, en donnant comme référence l’Exhortation apostolique de 1996 du regretté Pape Jean PAUL II, de vénérée mémoire. Il a aussi signifié à tous les agents pastoraux du Diocèse de Saint-Louis, qu’ils sont  des Signes authentiques du Christ dans le monde. Ce qui lui a valu de poser cette question ci-après : « Sommes-nous vraiment des prédicateurs convaincants du Christ ? » Suite à cette question, il a invité les agents pastoraux à éviter l’activisme, un phénomène récurrent dans la pastorale, qui consiste à courir sans aboutissement et à se focaliser sur les choses temporelles plutôt que sur les choses spirituelles et pastorales. Il a tenu, avec insistance, à rappeler aux prêtres, religieux et religieuses, qu’ils doivent prendre conscience de l’essentiel de la mission d’évangélisation, notamment la primauté de Dieu. Selon lui, Il faudrait qu’ils centrent leur vie missionnaire sur le Christ. Car, selon lui, Dieu est la Source de la vie des consacrés et des missionnaires. Dieu est toujours une force vivante de proposition. C’est un Dieu qui respectant la liberté des enfants de Dieu, propose toujours. Plus loin, il a invité fraternellement, chacun d’entre eux à S’appuyer sur l’Esprit-Saint, Agent de toute activité apostolique. C’est cet Esprit du Seigneur, qui permettra à chacun d’entre eux de valoriser la vie fraternelle et communautaire.

In fine, le Prédicateur, Frère Giles, a tenu à inviter tous les agents pastoraux à prendre conscience, qu’ils sont appelés à être des signes visibles, à vivre leur identité de prêtre, religieux et religieuses. Car selon lui, C’est le Christ qui garantit la fécondité de la mission d’évangélisation. « Nous devons oser parler par la qualité de notre présence et de notre témoignage, vivre soi-même ce qu’on est entrain de transmettre, être vrais avec nous-mêmes, vivre dans la l’humilité (signe de respect à Dieu), la simplicité, la discrétion et l’amitié, respectons les normes liturgiques, convertir nos gestes et nos sentiments, vivre l’évangile reçu, et avoir l’audace de de vivre l’évangile dans sa clarté et sa vérité. Nous ne sommes pas en compétition ». C’est sur ces paroles, qu’il a mis fin à sa conférence spirituelle.

Après un temps de méditation que Frère Giles (le prédicateur)  a octroyé à tous les agents pastoraux, Monseigneur Ernest SAMBOU, évêque de Saint-Louis a procédé à la présentation des nouveaux agents pastoraux qui ont été affectés dans le diocèse de Saint-Louis. Puis cette journée de récollection s’est achevée avec la célébration liturgique suivie du repas fraternel.

Les commentaires sont fermés.