Jubilé de la communauté des soeurs de Saint Joseph de Cluny

Depuis le mois d’octobre 2017, la préparation de l’ouverture du jubilé commence par des réunions avec tous les acteurs mais également des réunions en commission (liturgie, culture, accueil-hébergement, finance, logistique, restauration, santé). Ces 200ans de dévouement des sœurs à Saint-Louis ont bien été illustrés par l’engagement généreux des saint-Louisiens en général et en particulier du comité de pilotage dirigé par le vaillant Mr Jean SARR, aidé par les responsables de chaque commission, sans oublier tous les bénévoles qui ont  travaillé dans l’ombre.

Dès le jeudi, les sœurs commencent à arriver ainsi que quelques collaborateurs pour la préparation immédiate.

Nous sommes au samedi 10 mars, le grand jour est arrivé et nous sommes tous prêts à accueillir les hôtes venus de Dakar, Thiès, Baback, Fandène, Karang, Gambie, Guinée Bissau…. Les délégations ont été accueillies par la flèche dès l’entrée de Saint-Louis au niveau de l’hôtel Coumba Bang qui les a conduits au lycée Ahmet FALL, où les attendait une belle haie d’honneur formée par des étudiantes radieusement habillées en tenues traditionnelles au son d’un orchestre Diolas.

Après le repas, les pèlerins sont partis en direction de la place Faidherbe à la découverte de la ville « sur les pas d’Anne Marie Javouhey » et ont visité l’exposition qui retrace la présence des sœurs depuis leur arrivée. Là, tout le monde s’active en attendant la cérémonie d’ouverture, y compris les forces de l’ordre qui ont assuré la sécurité tout le week-end.

La cérémonie est ouverte avec l’exécution de l’hymne national du Sénégal par la fanfare, le mot de bienvenue et la prière du curé de la cathédrale Saint-Louis Abbé Ferdinand SAMBOU. La  supérieure vice-provinciale, sœur Marie Fatima FAYE,  l’assistante générale sœur Claire STANLEY, le secrétaire de l’office national de l’enseignement catholique du Sénégal, Frère Jean Marie THIOR et  l’évêque du lieu, Monseigneur Ernest SAMBOU prennent la parole. Après cela les majorettes de l’école Saint-joseph nous ont gratifiés d’une belle prestation remplie de sens et d’émotion. Les discours protocolaires ont magnifié les œuvres de charité des sœurs depuis 200 ans mais aussi la bonne collaboration entre autorités religieuses et civiles. La cérémonie se poursuit par un spectacle (chants, danses, théâtres, défilé de mode…) riche d’enseignements pendant lequel chaque communauté a montré ses talents. A côté du podium quelques sœurs s’activent à vendre des produits (pommade et huile à base de plantes, farine enrichie et savons des dispensaires, bougies et confitures du postulat).  Une exposition montre les œuvres de chaque communauté embellissant le jardin de la place Faidherbe et séduisant en même temps beaucoup de visiteurs. Une petite pause est marquée pour reprendre des forces et la soirée culturelle continue autour d’un concert avec différents artistes et  la sortie d’un fanal (ancienne tradition des femmes catholiques de Saint-Louis qui maintenant fait partie du folklore de la ville) de la place Faidherbe jusqu’au lycée Ahmet Fall. Cette parade du fanal était accompagnée comme à l’habitude par les chants des linguères et d’autres chants d’action de grâce en hommage à la Mère Anne Marie Javouhey et de toutes les pionnières.

Grâce à la bonne volonté de tous (hôtels, auberges, familles, écoles) et à la douce brise saint-louisienne, les pèlerins ont pu bénéficier d’un bon repos avant l’ouverture solennelle du jubilé, marquée par la grande célébration Eucharistique présidée par Monseigneur Ernest SAMBOU, évêque du lieu. La messe est suivie d’un fraternel déjeuner, moment de retrouvailles rempli d’émotion, d’affection, d’amitié et de grâce avant le retour des pèlerins. C’est ainsi que s’ouvre l’année jubilaire, une année d’action de grâce, de conversion personnelle et communautaire et surtout de prières surtout pour la canonisation de notre Bienheureuse Mère.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.