CELEBRATION DE LA CLOTURE DU JUBILE DE LA PAROISSE DES MARTYRS DE L’OUGANDA DE MATAM

« A vous tous grâce et paix de la part de Dieu notre Père et de notre bien-aimé et Seigneur Jésus-Christ »

La communauté paroissiale de Matam, placée sous la protection des saints martyrs de l’Ouganda a célébré le 27 janvier dernier la clôture de son Jubilé. La messe a été présidée par son Excellence Monseigneur Ernest SAMBOU, évêque du diocèse de Saint-Louis. Le Gouverneur de la région Monsieur Omar BALDE et toute sa délégation y ont pris part. La presque totalité des paroissiens de Matam, Ourossogui et des villages environnants étaient au rendez-vous. Les délégations venues de Podor, Saint-Louis, Louga, Dakar, Thiès et la Diaspora se sont tous mobilisés et ont bien voulu se joindre à cette action de grâce.

Cette clôture revêt un caractère hautement symbolique car au cœur du Fouta se trouve une Eglise paroissiale. Elle se veut être une action de grâce au Seigneur pour les 50 ans de présence et de témoignage, une manière pour les chrétiens de Matam de se souvenir de leurs saints patrons, en vue d’imiter leur foi, leur courage et leur exemple de vie pour un engagement renouvelé dans leur vie baptismale. C’est d’ailleurs dans cette perspective que nous situe le thème du jubilé de la paroisse de Matam : « 50 ans de présence en terre du Fouta : chrétien, je témoigne de ma foi ».

L’action de grâce, caractéristique principale de cette célébration jubilaire doit « se déployer dans la communion, le pardon, la joie et l’engagement qui se présente pour les fidèles laïcs de Matam ; et surtout pour les prêtres, des défis majeurs à relever », reprenant ici les propos de l’homélie de son Excellence Monseigneur Ernest SAMBOU. A en croire à Monseigneur Ernest SAMBOU : « LA COMMUNION: fondement de la fraternité, doit s’étendre à tous les paroissiens en vue d’une collaboration étroite et efficace à la mission d’annonce de l’Évangile. L’Église de Matam ne peut progresser que dans le renforcement des liens de communion et d’unité entre ses membres ». Avec cette clôture du jubilé, les paroissiens de Matam et les prêtres sont appelés à grandir dans la connaissance mutuelle, le vécu de la charité fraternelle LA JOIE: un jubilé est toujours un tremplin pour renouveler l’adhésion au Christ, la foi et le témoignage chrétien. C’est ce à quoi, cette clôture jubilaire appelle tous les paroissiens et prêtres de Matam. Elle appelle les uns et les autres à se réjouir de la présence du Christ dans leur vie, de la présence d’une Eglise paroissiale en terre islamique ; une joie qu’ils doivent partager par le témoignage et l’annonce explicite de l’Évangile. L’ENGAGEMENT: cet aspect nous ouvre aux perspectives qu’offre le jubilé. Face aux défis actuels du monde : mutations et progrès de tous genres, intégrisme religieux, les questions de la famille, de l’auto-prise en charge, cette clôture du jubilé engage tous les membres de la communauté paroissiale à mener la réflexion pour trouver des réponses aux nouvelles questions et préoccupations pastorales que suscite notre contexte socio-culturel, économique et politique. D’où l’invitation pour les paroissiens de Matam à avancer au large dans la sainteté et dans les nouvelles méthodes d’Évangélisation pour que Jésus soit connu et aimé à Matam ».

Toutes fois, cette clôture du jubilé de Matam donne à tous les participants de contempler la grande figure des martyrs de l’Ouganda, leur spiritualité et leur témoignage qui peuvent inspirer tout le monde, pour un renouveau intérieur dans la sainteté et l’engagement missionnaire.

In fine, cette clôture jubilaire était un temps favorable de conversion des cœurs pour accueillir la vie et l’amour de Dieu et en être témoins dans le concret de l’existence à travers le dialogue, l’amour fraternel. Toute la communauté de Matam doit désormais se mettre donc à l’école des saint martyrs de l’Ouganda pour apprendre à vivre l’amour non par des mots mais en acte et en vérité. Ils doivent cultiver sans cesse l’amour à travers le don de soi et l’humilité dans le service des autres, la disponibilité dans le travail, la tolérance et l’acceptation des autres dans la vie communautaire et paroissiale. Demandons au Seigneur de combler l’équipe sacerdotale, les paroissiens, les vaillants et talentueux jeunes de Matam de ses grâces et bénédictions afin d’avoir toujours le courage de la foi et du témoignage authentiques jusqu’au don de leurs personnes et de leur vie pour la cause de l’Évangile. Daigne la Vierge Marie, notre Dame du Fleuve, par son intercession obtenir pour la paroisse de Matam de nombreuses grâces pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Amen !

 

 

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.