Arménie: le président Serge Sarkissian reçu par le pape François

Le  président de la République d’Arménie, Serge Sarkissian, a en effet été reçu en audience par le pape François au Vatican, ce jeudi 5 avril 2018, comme nous l’annoncions le 28 mars dernier: c’était la cinquième rencontre entre le pape et le président arménien. Le pape avait été accueilli à Erevan par le président Sarkissian en 2016.

Le président a ensuite rencontré le secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin, accompagné du secrétaire pour les Relations avec les États, Mgr Paul Richard Gallagher, indique le Saint-Siège.

« Au cours d’entretiens cordiaux, les interlocuteurs ont exprimé leur vive satisfaction pour les bonnes relations existant entre le Saint-Siège et l’Arménie. Ils ont souligné le fait que lI, a été l’occasion d’encourager davantage ces relations, ainsi que celles qui existent entre l’Église arménienne apostolique et l’Église catholique », ajoute la même source, en italien, en espagnol et en anglais.

Une statue de saint Grégoire existe également dans l’atrium de la basilique Saint-Pierre conduisant à la coupole et à la crypte: le saint arménien donne également son nom à cette cour depuis son inauguration par Benoît XVI le 22 février 2008 .

Le pape François avait célébré la messe pour les catholiques de rite arménien et il a proclamé saint Grégoire de Narek (v.950-1005) docteur de l’Eglise universelle, le 12 avril 2015, dimanche de la miséricorde cette année-là, année du centenaire du génocide arménien.

« Il a aussi été fait référence, continue le communiqué, au contexte politique régional, souhaitant une solution pour les situations de conflit et d’autres thèmes d’actualité internationale ont été abordés, ainsi que la situation des chrétiens et des minorités religieuses, en particulier dans les lieux où sévit la guerre. »

Pour sa part, le site présidentiel souligne que durant l’entretien en tête à tête, le président arménien a exprimé au pape sa disponibilité pour un « développement ultérieur » des relations avec le Saint-Siège et un « approfondissement » de celles-ci, pour « fortifier les liens spirituels et culturels ».

Le président a offert au pape une maquette en argent de l’église Sainte-Gayané d’Etchmiadzine (VIIe s.): l’église est construite sur le site du martyre de cette jeune fille romaine réfugiée en Arménie.

Le pape a offert au président une copie en marbre d’un bas relief représentant la Sainte-Famille, conservé dans les Musées du Vatican, et des exemplaires des trois derniers documents du pape.

Avec Hélène Ginabat / zenit.org

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.